9/10   6/10   4/10   2/10   5/10    8

Le verdict répond aux exigences du barème de notation et reflète les jugements rendus par les jurés qui ont pris part à la dégustation.

Le Loir dans la Théière

3 rue des Rosiers, 75004 Paris
48.856434, 2.360578

La part de tarte du Loir dans la Théière

Le salon de thé Le Loir dans la Théière est (re)connu à Paris pour sa célèbre tarte au citron meringué dont la couche de meringue dépasse aisément les dix centimètres de haut. Vous le retrouverez au 3 rue des Rosiers dans le quartier du Maris (Paris, 4e).

Contexte gustatif : Comme l’exige un salon de thé, l’équipe de Tu Peux Pas Zeste s’est rendu au Loir dans la Théière à 15h30 pour le goûter (et espérer cette fois-ci pouvoir déguster enfin cette part de tarte).

Esthétique : Comme attendu, la couche de meringue est tout simplement étonnante de par sa hauteur, plus de dix centimètres. Elle est bien dorée et caramélisée. Sous celle-là, se situent une couche d’une poignée de centimètres de citron et une fine couche de pâte à tarte.

Texture : La meringue est ferme et onctueuse sous la grosse cuillère. La crème de citron répond aux mêmes caractéristiques.

Goût : L’épaisse couche de meringue est longue à déguster, et finit rapidement par lasser, voire à frôler l’écoeurement. La dose de sucre qu’elle injecte dans nos veines est à peine éponger par le thé glacé servi dans le menu “pâtisserie + thé à 12,5€”. Le citron, quand on l’atteint enfin, se révèle peu acidulé alors qu’il possède une belle couleur jaune.

Rapport Citron/Meringue : La haute couche de meringue étouffe toutes les autres saveurs, créant un déséquilibre tout aussi important. Nous sommes repus avant même d’avoir atteint la couche de citron.

Commentaire : On aurait bien aimé un petit comprimé de citrate de bétaïne pour accompagner cette grande dose de sucre. Nous avons les dents du fond qui trempent dans la meringue…

Note finale : 5/10.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.