Le barème de notation

Il convient d’abord d’indiquer que Tu Peux Pas Zeste ne s’intéresse qu’au citron meringué : la note d’un produit ne préjuge pas du talent de l’artisan et de ses autres réalisations. Les membres de Tu Peux Pas Zeste achètent de façon totalement anonyme ce qu’ils souhaitent tester, selon leur envie et de l’endroit où celle-ci apparaît. Le note finale d’une pâtisserie ne vaut donc qu’à l’instant où celle-ci a été rendue, les lecteurs de ce site sauront donc regarder la date du jugement à la date de leur lecture. D’ailleurs rien n’empêche Tu Peux pas Zeste de donner une seconde chance à un produit déjà jugé.

Le barème de notation du jury de Tu Peux Pas Zeste s’effectue par le biais d’une fiche de notation. Cette dernière comporte, en sus de l’en-tête d’identification, six grandes catégories, à savoir :

  • le contexte gustatif ;
  • l’esthétique ;
  • la texture ;
  • le goût ;
  • le rapport entre le citron et la meringue ;
  • un commentaire du juré.

Toutes ces catégories n’entrent pas dans la moyenne de la pâtisserie testée. En effet, seules les catégories esthétique, texture, goût, rapport citron/meringue sont à noter sur dix.

Le contexte gustatif permet de jauger de l’atmosphère dans laquelle a été réalisé le test : puisqu’il est impossible de juger dans des conditions purement objectives, il convient d’indiquer dans quel contexte (ambiance générale, humeur des jurés, météo, etc.) s’est déroulé le jugement.

L’esthétique permet de jauger et de juger l’effet que procure le produit dans la vitrine, au moment de l’achat, ou à l’ouverture du paquet, ou encore lorsqu’il est présenté dans l’assiette du juré. L’esthétique concerne également l’esthétique olfactive et celle auditive qui sont tout aussi importantes dans l’appétence d’un produit au citron meringué.

La texture concerne non seulement celle de la meringue mais également celle de la crème ou de la mousse de citron ainsi que celle de la pâte. Après l’esthétique visuelle, olfactive et auditive, il convient en effet de confirmer empiriquement si ces trois esthétiques répondent factuellement à ce qu’elles donnaient à espérer.

Quant au goût, il n’est ni plus ni moins que l’esthétique gustative. Sont seules juges les papilles des jurés.

Les deux dernières catégories, à savoir texture et goût, sont jugées quant à leur rapport de l’une sur l’autre, qu’il s’agisse d’un équilibre maitrisé ou d’un déséquilibre menant à ce que l’une des deux principales couches, meringue et citron, l’emporte sur l’autre.

Enfin, avec le contexte gustatif, le commentaire permet au juré, humainement subjectif, d’arrondir sa note finale soit à la baisse soit à la hausse afin de parvenir à une note ronde, ronde comme une tarte ou une tartelette. Nous considérons en effet qu’offrir un jugement avec un dégradé de notation allant du 0 au 10, en passant par cinquante nuances de notes, noierait le classement, le palmarès et l’objectif de Tu Peux Pas Zeste.

Ainsi, la notation des produits au citron meringué s’effectue par une moyenne finale notée sur 10, pondérée par le contexte gustatif et le commentaire personnel et subjectif de chaque juré. La note finale est décidée en concertation avec les membres du jury présents lors de la dégustation.